Passer au contenu

Première semaine de Février : dedans et dehors

Même si on s’est déjà baladées dans le quartier, c’est vraiment ce lundi 3 février que l’on a l’impression que tout commence. On a rendez-vous avec Sylvie pour la première interview. Fred l’a rencontré le 22 janvier sur le terrain de basket, EmpowerNantes avait demandé aux habitants de venir choisir le nouvel habillage du terrain de basket.

Première interview, La Boissière Hiver 2020

Sylvie nous reçoit chez elle avec un grand sourire. On découvre son magnifique aquarium et son chat, puis on s’installe autour de la table en bois qui lui vient de son papa. La discussion dure près de deux heures. Sylvie livre avec coeur et authenticité, un parcours de vie marqué par de nombreux drames familiaux. Son sourire revient chaque fois qu’elle parle de son nouveau projet, une association permettant aux habitants de manger des fruits et légumes bio à moindre coût. D’ailleurs puisqu’on parle alimentation, Sylvie nous apprend que le lendemain il y a une réunion au centre socio-culturel de la Boissière pour parler du jardin partagé.

Le jardin, on est tombées dessus en se baladant dans le quartier mais sans y voir de jardiniers. Le lendemain nous apporte l’explication. Le jardin partagé est en suspens. Le cadenas est cassé et plus largement les habitants ne sont pas d’accord sur la manière de l’utiliser. Les enfants, oui, mais accompagnés. Les chiens, c’est non quoi qu’il arrive. Mais pas facile de les empêcher de s’approcher, ils jouent près de la pataugeoire lors des beaux jours. Les chiens comme les enfants 😉 Et puis il y a un habitant très serviable mais dont la pathologie lui fait entasser sans cesse des choses dans le jardin. Pour repartir avec le printemps, la Ville a décidé de réunir les habitants motivés et de leur proposer une charte et les conseils du service des espaces verts, le SEVE. Sylvie, Nanou et Christine sont là. Yoan d’EmpowerNantes suggère de fabriquer et d’installer du mobilier en bois entre le jardin et l’espace de jeu afin de permettre aux habitants de profiter des lieux tout en surveillant chiens et enfants.

Le jardin partagé, la Boissière, Hiver 2020

Durant la réunion, Elvire a entendu de nombreux bruits de tables, de chaises et de couverts. En partant elle décide donc d’effectuer un geste technique de haute volée, passant la tête dans l’encadrement de la porte de la salle polyvalente. Une bénévole l’accueille et lui fait découvrir la mise en place du petit-déjeuner qui a lieu le premier mercredi de chaque mois à partir de 9H15.

Et donc le lendemain… C’est crêpes, pain, confiture, salade de fruits, café et jus, pour 1 euro. Certains habitants ont leur habitude. Au fond de la salle il y a la table des nounous, à l’entrée une très longue table accueille des habitants plutôt âgés qui ont l’habitude de se voir dans différents lieux du quartier : au centre socioculturel, à l’Escale (un lieu d’écoute et d’activités du CCAS) et chez Olga (un restaurant associatif qui a vu le jour il y a de nombreuses décennies lors d’un mouvement pour l’amélioration des conditions de vie des habitants). Les petits-déjeuneurs préfèrent profiter de ce temps à eux plutôt que de parler à Elvire, mais des contacts sont pris pour de futurs entretiens.

Le café mobile, la Boissière, Hiver 2020

Direction le tram pour revenir vers le centre-ville. Juste à côté de l’arrêt se trouve le café mobile, un dispositif d’aller-vers imaginé il y a de nombreuses années par le CCAS et des jeunes volontaires d’Unis Cité. Une table, des gobelets et du café chaud, l’occasion pour les habitants qui le souhaitent de s’arrêter un moment et de discuter du quotidien du quartier et de leurs questions concernant l’accès aux droits et services publics. Aujourd’hui il y a Françoise et Marie-Noelle du CCAS et Séverine de la Mission prévention. Du coup, Elvire s’incruste. Mais le café vient à manquer (aucun rapport entre ces deux évènements). Direction l’Escale pour faire le point sur les situations des personnes qui se sont arrêtées prendre un café. Puis Françoise et Marie-Noelle partent pour la médiathèque Luce Courville afin de récupérer des livres que la médiathèque n’utilise plus. Incruste un jour, incruste toujours, Elvire suit le mouvement.

A la médiathèque, un petit tour des coulisses permet de voir l’ampleur des travaux réalisées et de se faire inviter à l’inauguration la semaine prochaine. On charge les livres dans le Kangoo du CCAS. Ils y seront stockés avant d’être déposés dans différents quartiers nantais. De livres de bibliothèque, habitués à être au chaud, ils deviennent alors livres voyageurs, mis à la disposition des habitants.

C’est mercredi midi et la semaine est finie.

Ah ! C’est lady Bug qui a gagné, haut la main, le vote pour l’habillage du terrain de basket.

Soyez le Premier à Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *