Passer au contenu

3ème semaine d’Aout : les interstices

Le temps file. On reprend l’enquête sans s’être vraiment reposées, inquiètes du nombre de tâches qui nous attend à la rentrée. On se replonge progressivement dans le projet en commençant par le montage de l’épisode 12 qui viendra clôturer la série consacrée aux loisirs et vacances de cette saison d’été.

On cherche des écrits scientifiques sur les vacances des classes populaires. Il y en a peu. Ce n’est pas la première fois que l’on constate le peu de parutions scientifiques consacrées à un aspect du quotidien de la Boissière que l’on trouve sur le terrain si riche de sens. Pourquoi, par exemple, les sociologues ne s’intéressent-iels pas aux pataugeoires ?

Tout comme les pigeons, La bonne cage se loge dans les interstices.

Jeudi

Hier c’était jour de montage. On devient plus rapides et ça nous rebooster car la rentrée s’annonce vraiment très chargée. D’ailleurs, l’agenda se remplit déjà. Nous disposons de peu de temps aujourd’hui entre rendez-vous professionnels et temps passés en famille, on prend quand même le tram pour passer une petite heure à la Boissière.

jeu 20 aout 2020

Ça fait du bien de reprendre pied. Même si la Boissière est très souvent dans nos conversations, ce n’est pas la même chose d’en parler et d’y être.

jeudi 20 aout 2020

Le silence nous accueille.

jeudi 20 aout 2020

Le chantier est presque fini. Les jeux ont été installés, la pataugeoire est mise en eau. Il reste des cailloux recouvrant les travaux du réseau de chaleur, un affichage prévient les habitant.es que pour que la pataugeoire reste en eau, il ne faut pas que les cailloux se retrouvent dans l’eau.

On voit très peu d’habitant.es. Au centre socio-culturel, Matthieu nous confirme que le quartier est très tranquille. Il y voit quelque chose de rassurant. Les habitant.es sont partis en vacances ou s’occupent avec des activités extérieures, c’est peut être une année pas si totalement différente des autres.

On rentre, on reviendra demain.

jeudi 20 aout 2020

Vendredi

En tout début d’après-midi on retrouve Jeanine à l’Escale, une habitante membre du collectif des curieux spectateurs et habituée de l’Escale, qui a accepté de lire un texte pour le prochain épisode de La bonne cage.

vendredi 21 aout

On poursuit l’après-midi en allant rejoindre Matthieu et Margaux du centre socio-culturel qui mènent une enquête sur les besoins des habitant.es pour nourrir le nouveau projet associatif. On sillonne le quartier avec eux. On croise quelques personnes sur des bancs et un joueur au terrain de basket. la discussion se noue doucement. Il est beaucoup question des déchets. Dans certains immeubles, des habitant.es jettent les poubelles des fenêtres. Le confinement est aussi évoqué avec des souvenirs contrastés. Pour certain.es, la joie de ne pas avoir été à l’école, d’avoir pris du temps pour soi. Pour d’autres l’inquiétude et l’isolement.

vendredi 21 aout

Le quartier ne s’anime vraiment qu’après 16H00. Enfants et mères se pressent autour des nouveaux jeux.

vendredi 21 aout

Certaines mères se connaissent et se retrouvent tous les après-midi près de la pataugeoire. D’autres viennent seules. Les enfants font vite connaissance les uns avec les autres. Les adultes n’échangent que s’ils se connaissent déjà. En rentrant, on échange avec Matthieu qui nous fait observer que c’est à partir de l’école maternelle que les liens entre parents se nouent vraiment, à force de se retrouver à attendre devant les grilles de l’école.

Une nouvelle semaine d’aout s’achève, une nouvelle fois la richesse de ce que nous apprend la Boissière s’est niché dans de petits détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *